Comme premier véritable article sur mon blogue, il me semblait approprié de parler de la soirée magique de samedi dernier, si inspirante et mémorable : la fameuse #bullemontérégie d’Héloïse Leclerc, en collaboration avec La Montérégie : le Garde-Manger du Québec. Bandeau Gastronomix en Montérégie Mon coup d’oeil sur l’événement est un peu particulier, puisque je l’ai vécu aussi de l’intérieur. En effet, j’ai eu la chance de collaborer au projet tout au long de mon stage de fin d’études avec le Garde-Manger, cette campagne de promotion des produits de la Montérégie. C’est à l’invitation de Catherine, ma collègue, que la Foodista en mission est venue visiter ma région et travailler avec les produits de son généreux terroir.

À mon arrivée dans l’équipe, en mars, le projet commençait à se préciser : on avait choisi la grange ancestrale de la Ferme Guyon comme lieu et le thème qui en a découlé fut celui des bandes dessinées d’Astérix et Obélix. Dès les premières conversations avec Héloïse, auxquelles j’ai assisté via Skype, j’ai pu être témoin de sa passion, de sa fougue et de sa vision. À travers ses paroles, l’on pouvait déjà s’imaginer de quoi la soirée aurait l’air, humer l’odeur du sanglier rôti et sentir l’énergie de l’équipe derrière ce projet. Petit à petit, le menu a pris forme, avec en filigrane les histoires des gaulois et les produits fins de la Montérégie. Les détails se sont précisés : animation, jeux, service, décoration, vaisselle… J’ai aussi pu y mettre ma petite touche en suggérant mes amis comédiens de la SOIPHE pour jouer les personnages, entre autres.

Mes amis de la SOIPHE     Une selfix avec Cetautomatix

Pour mes efforts, j’ai reçu un magnifique cadeau, la chance d’assister au resto-bulle comme convive. Mes collègues du Garde-Manger n’auraient pas pu m’offrir quelque chose de plus précieux! J’étais d’ailleurs aux anges samedi, en me rendant à la Ferme Guyon avec les quelques chanceux qui profitaient du service de raccompagnement offert à partir de l’Hôtel ALT Dix30, notre hébergement officiel.

Gourmande Gab chauffeuse
Gourmande Gab, à votre service!

Mais revenons-en au résultat. Quel beau travail! Une soirée parfaite, dans les moindres détails. 🙂

À l’accueil, on nous plongeait immédiatement dans l’ambiance avec un quiz sur les bandes dessinées d’Astérix et Obélix qui nous permettait de gagner quelques sesterces, cette fameuse monnaie romaine. Tout au long de la soirée, des jeux nous ont été proposés afin d’augmenter ou de réduire notre pécule, dans le but d’élire un chef du village… et sa femme. Pas de femme chef, chez les Gaulois! Les jeux avant Gastronomix Puis, après une courte marche sous une haie d’honneur de romains esclaves (nos serveurs, soumis aux ordres des Gaulois pour la soirée), on nous a servi un bol de potion magique ravigotante aromatisée au sirop de bleuet acidulé d’Au Fil du Vent et nous avons pu déguster quelques bouchées, inspirées des meilleures anecdotes de la bande dessinée. Ma favorite était sans contredit la Bête, une bouchée de tartare de wapiti, servie sur un délicieux jerky de wapiti aussi, avec des saveurs d’érable et de fumée. Incroyable ce petit encas! Merci à la Vallée du Wapiti d’avoir fourni cette magnifique viande d’élevage.

  La potion magique de Panoramix     Accueil et tablée Gastronomix

De retour à l’extérieur, les personnages nous ont entraînés à travers quelques folies servant à casser la glace et réchauffer l’atmosphère. Mon jeu préféré fut sans aucun doute la bataille de poissons, pendant lequel j’ai su réaliser quelques attrapés spectaculaires pour assurer la victoire de mon équipe. Les jeux Gastronomix Nous sommes retournés dans la grange pour savourer l’entrée fort à propos qui se nommait Il est pas frais, ton poisson! Un heureux mélange de maquereau fumé, d’algues de romaine et servi dans une nage verte à base d’épinards broyés qui avait un aspect repoussant et un goût divin.

    Il est pas frais, ton poisson!   Le Coup de bâton

Le service suivant, le Coup de bâton, a définitivement été mon coup de coeur de la soirée. C’est qu’il faut savoir que je suis une fan finie de fromage! Cette fondue, servie de manière ludique à table en l’étirant longuement avant de la mettre dans un petit ramequin, était absolument parfaite! Composée de fromages de la fromagerie Au Gré des Champs et de bière À Table! des Brasseurs du Monde, elle était goûteuse et ses accompagnements, de petits bijoux variés à tremper dans la fondue, étaient tout aussi merveilleux. Un pruneau fumé au jambon cru, enrobé de fromage chaud, je crois que c’est ça la nourriture des anges au Paradis. 😉

Le plat principal a été servi dans un décorum typique du banquet à la fin des aventures d’Astérix et Obélix. En effet, sous le son du cor, la chef Héloïse est arrivée triomphante devant les brancards portant la nourriture. Allez visionner l’arrivée du cortège, sur le compte Instagram du Garde-Manger, ça vaut le détour! C’est par ici! Le clou du spectacle? Un sanglier gigantesque, en céramique luisante, contenant un ragoût de sanglier fumant. La pièce était le travail de Véronique Martel, une céramiste de Québec, qui a sû reproduire dans les moindres détails cet icône gravé dans les souvenirs de tous. 20140524_201455 J’ai tout aimé de cette assiette généreuse, que j’ai nettoyé en un temps record, mais c’est surtout l’os à moëlle en trompe l’oeil qui a fait fureur à la table… Une croûte feuilletée, modelée en forme d’os, renfermait une duxelle de champignons aromatisée au brandy de pommes de la Cidrerie Michel Jodoin et, en son centre, un bâtonnet de patates douces terminait de créer l’illusion, quasi parfaite! En plus, c’était un délice! Je m’en voudrais de ne pas mentionner au passage la savoureuse purée de panais, lisse et crémeuse, qui m’a donné le goût de bannir les “patates pilées” de mon alimentation pour le reste de mes jours. Bref, une autre assiette magnifique.

L'assiette avant
L’assiette avant
L'assiette après ;)
L’assiette après 😉

À ce moment, tout le monde autour de moi était repu, heureux et comblé. Rare sont les repas gastronomiques six services qui savent satisfaire autant de gens! Mais, la soirée n’était pas terminée! L’aubergiste nous a invité à libérer la table pour jouer avec Gastronomix à un jeu de tir au poignet en attendant le dessert. Les gens se sont amusés visiblement beaucoup; des liens semblaient s’être créés entre les convives. Ça rigolait très fort. Puis le dessert est servi! Nous avons eu le plaisir de dévorer avec nos yeux le mignon village de Babaorum, que la chef a pris le temps de reconstituer, hutte par hutte, en petits babas trempés dans le cidre de feu du Domaine La Branche avec un toit de crème chantilly colorée! Miam, miam! 20140524_211009 Le moment le plus touchant de ma soirée, ce fut le petit intermède offert par mon amie Maryka, venue nous divertir avec Astro son chien savant. Quand Héloïse nous a confié qu’elle cherchait un chien pour venir faire quelques tours et jouer le rôle d’Idéfix, j’ai pensé tout de suite à elle. Déjà émue par tout ce que j’avais vécu jusqu’ici, de la voir entrer dans la grange et émerveiller tous les gens autour de moi, c’était la cerise sur mon sundae! J’étais tellement tellement heureuse et fière du résultat!20140524_215113 En finale, Héloïse est venue à notre table nous servir un menhir en chocolat, farci aux marrons. Une petite touche magique qui a su terminer ce troisième resto-bulle en beauté! Il faut dire que si j’ai passé une soirée aussi extraordinaire, c’est peut-être un peu aussi parce que j’étais en compagnie d’Hungry Rachel, Urbaine et leurs invités, tous des vrais passionnés de bouffe comme moi. Il y a un peu de vous, dans Gourmande Gab!

Bref, merci encore à La Montérégie : Le Garde-Manger du Québec de m’avoir permis de participer à mon tout premier resto-bulle. C’était une belle façon de faire connaître aux privilégiés présents des tas de beaux produits de la Montérégie. D’ailleurs, n’hésitez pas à cliquer sur les liens dans l’article pour mieux les découvrir à votre tour.

Héloïse, je te le promets, ce ne sera sûrement pas ma dernière participation à l’une de tes soirées incroyables! Suivez Foodista en mission et 180 degrés, parce que cette fille là, elle n’a pas fini de vous épater!

Advertisements

One thought on “Gastronomix en Montérégie : mon expérience inoubliable

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.